Dr Muhammed Salah Uddin Khan
Titulaire d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé – Profil

Nom :
Muhammed Salah Uddin Khan
Organisme d’accueil partenaire :
Agence de la santé publique du Canada
Nom du superviseur à l’organisme d’accueil :
Nicholas H. Ogden
Lieu (ville, province) :
Guelph, Ontario
Établissement d’enseignement :
Université de Guelph
Nom du superviseur à l’établissement d’enseignement :
Amy L. Greer
Durée de la bourse de recherche :
2 ans
Titre de la bourse de recherche ou du programme de travail :
Modélisation de la dynamique de la transmission du virus Chikungunya : changement climatique et menaces virales émergentes au Canada
Coordonnées :
Médias sociaux : Google Scholar : Salah Uddin Khan

Biographie

J’ai fait un doctorat en santé publique à l’Université de la Floride pour en apprendre plus sur l’épidémiologie des maladies infectieuses et les approches « Une santé ». J’ai reçu la bourse de recherche Grinter, dont le but est de recruter des étudiants au doctorat exceptionnellement qualifiés. Je possède également une maîtrise en santé publique vétérinaire et en hygiène alimentaire, ainsi qu’un diplôme en médecine vétérinaire de l’Université agricole du Bangladesh. Dans un projet de recherche, j’ai démontré comment le virus Nipah était transmis d’hôtes de la faune sauvage aux humains, et l’efficacité d’une intervention non médicamenteuse à coût modique pour prévenir cette transmission. Plus tard, j’ai reçu, au terme d’un concours, une subvention de recherche de la National Academy of Science (États‑Unis) pour étudier d’autres voies de transmission du virus Nipah. La bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé est une plateforme dynamique qui me permettra d’utiliser mes compétences en épidémiologie des maladies infectieuses à l’intérieur du système de santé publique, de même que ma compréhension des interactions hôte-pathogène-environnement, pour améliorer les interventions en santé publique.

Programme de travail de la bourse de recherche

La bourse a trait au mandat central du Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada (LNM de l’ASPC) consistant à appuyer la prévention et le contrôle des maladies infectieuses qui menacent les Canadiens. De nombreuses maladies à transmission vectorielle de régions tropicales et subtropicales sont vraisemblablement introduites au Canada par des voyageurs infectés qui rentrent au pays. Avec le changement climatique, la transmission au Canada même deviendra plus probable. Il est donc crucial d’établir un cadre scientifique rigoureux pour examiner le risque d’introduction et de propagation de maladies pour la planification de la santé publique au Canada.

Nous élaborerons un ensemble de modèles de transmission de la maladie pour simuler la propagation de maladies exotiques transmises par les moustiques au Canada, en prenant le virus Chikungunya (CHIKV) comme exemple. Les résultats de la modélisation : 1) contribueront à une meilleure compréhension de l’impact de CHIKV sur la santé publique future; 2) permettront un examen systématique des interventions de santé; 3) quantifieront les ressources nécessaires pour gérer l’émergence de CHIKV. Les résultats nous permettront d’évaluer le risque de transmission soutenue au niveau local de virus transmis par les moustiques ainsi que l’efficacité potentielle des interventions actuellement connues. La bourse concourt également au but à long terme du LNM de l’ASPC qui est de contribuer au développement professionnel de personnes possédant les compétences nécessaires pour reconnaître, contrôler et prévenir les maladies infectieuses.

Je suis très heureux de me joindre aux Drs Nicholas Ogden (LNM de l’ASPC) et Amy Greer (Université de Guelph). Les deux sont tenus en haute estime par la communauté scientifique pour leurs travaux sur les maladies à transmission vectorielle et la dynamique des maladies infectieuses. La bourse nous permettra d’effectuer des recherches sur une importante question de santé publique et d’utiliser les connaissances acquises dans des politiques et des programmes pour promouvoir et protéger la santé publique au Canada.

Date de modification :