Membres du conseil consultatif de l'ISCR – Biographies

P. J. Devereaux, M.D., Ph.D., FRCPC (président)
Directeur, Division de cardiologie
Université McMaster

Le Dr Devereaux a obtenu un doctorat en médecine à l'Université McMaster. Après ses études, il a fait une résidence en médecine interne à l'Université de Calgary, une résidence en cardiologie à l'Université Dalhousie et un doctorat en épidémiologie clinique à l'Université McMaster.

Le Dr Devereaux est directeur de la Division de cardiologie à l'Université McMaster et scientifique en chef du groupe de l'anesthésiologie, de la médecine périopératoire et de la recherche chirurgicale de l'Institut de recherche sur la santé des populations. Il est professeur titulaire et chercheur-boursier au Département des méthodes, des données et de l'impact de la recherche en santé et au Département de médecine de l'Université McMaster.

Les recherches cliniques du Dr Devereaux portent sur les complications vasculaires entourant la période de l'intervention chirurgicale. Il mène de vastes essais contrôlés randomisés et études d'observation prospectives à l'échelle internationale sur cette question. Le Dr Devereaux est l'auteur de plus de 270 articles dans des revues à comité de lecture et 50 chapitres de livres et éditoriaux. Il est titulaire d'une chaire de recherche du Canada de niveau 1 en médecine périopératoire, ainsi que de la chaire Yusuf en cardiologie à l'Université McMaster.


Marilyn MacKay-Lyons, pht, Ph.D. (vice-présidente)
Professeure, École de physiothérapie
Université Dalhousie
Scientifique affiliée
Autorité sanitaire régionale de la capitale

La Dre MacKay-Lyons a obtenu son baccalauréat en sciences (physiothérapie) de l'Université de Toronto, sa maitrise en sciences (physiothérapie) de l'Université Southern California et son doctorat (physiologie) de l'Université Dalhousie. Elle est professeure à l'École de physiothérapie de l'Université Dalhousie et scientifique affiliée à l'autorité sanitaire régionale de la capitale. Elle enseigne également au Département de médecine de l'Université Dalhousie et au Centre de soins de santé IWK. La Dre MacKay-Lyons possède une vaste expérience dans les soins cliniques et la recherche en neuroréadaptation, particulièrement en ce qui touche les stratégies pour optimiser la réadaptation des patients victimes d'un AVC. La Dre MacKay-Lyons est l'ancienne présidente du conseil consultatif de la Fondation des maladies du cœur de la Nouvelle-Écosse. Elle a siégé au conseil consultatif de l'Institut de la santé circulatoire et respiratoire des Instituts de recherche en santé du Canada (2012-2015), au conseil d'administration du Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires (2010-2014) et au comité de planification des politiques de recherche de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC du Canada (2003-2008, 2011-2012). Elle a reçu plusieurs distinctions pour ses contributions à la recherche et à la sensibilisation dans le domaine de la neuroréadaptation, notamment le prix de conférence Enid Graham Memorial, le titre de membre honoraire à vie de l'Association canadienne de physiothérapie, le prix Femmes d'excellence en recherche du Canadian Progress Club, le prix R. Wayne Putnam pour contributions exceptionnelles à l'éducation médicale permanente et le prix pour services insignes de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC du Canada.


Liam R. Brunham
Professeur adjoint, Médecine
Centre d'innovation sur les poumons et le cœur
Université de la Colombie-Britannique

Liam Brunham est professeur adjoint au Département de médecine de l'Université de la Colombie-Britannique. Il est médecin traitant à la clinique de prévention du Programme de santé cardiaque de l'Hôpital St. Paul, l'une des plus grandes cliniques spécialisées en lipides au Canada. Les recherches du Dr Brunham se concentrent sur les aspects génétiques des taux de cholestérol, les maladies cardiovasculaires et la pharmacogénomique. Parmi les projets en cours de son laboratoire, mentionnons SAVE BC, étude à long terme de familles atteintes de maladies cardiovasculaires d'apparition précoce; le recours à l'édition du génome dans les cellules souches humaines afin d'étudier les mécanismes de la cardiotoxicité d'origine médicamenteuse; l'étude de l'emploi des tests génétiques pour le dépistage des dyslipidémies héréditaires. Le Dr Brunham est nouveau chercheur des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et boursier de la Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé. En 2017, il a été reconnu comme l'une des 40 personnalités de moins de 40 ans au Canada.


Dre Elaine Chong, Pharm.D., BCPS
Directrice, Aide à la décision et à l'évaluation
Division des services pharmaceutiques
Ministère de la Santé
Gouvernement de la Colombie-Britannique

La Dre Elaine Chong a obtenu ses diplômes de premier cycle et d'études supérieures en pharmacie à l'Université de la Colombie-Britannique (Vancouver), pour ensuite faire sa résidence en pharmacie hospitalière pédiatrique à l'Hôpital pour enfants de Toronto. Elle a précédemment occupé des fonctions de clinicienne et de gestionnaire au sein de deux sociétés d'experts-conseils. En tant que directrice de l'Aide à la décision et à l'évaluation de la division des services pharmaceutiques du ministère de la Santé, elle fournit des avis cliniques spécialisés et guide les initiatives visant à modifier les politiques et les pratiques en Colombie-Britannique. Par son travail, elle renseigne directement les décideurs sur les produits, les programmes, et les autres services et produits pharmaceutiques couverts par PharmaCare.

Comme chercheuse, la Dre Chong s'intéresse à l'incidence des différences culturelles sur l'observance de la médication et les résultats de santé pour les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires ou de diabète. Avant de passer dans la fonction publique, elle a bénéficié de bourses de recherche postdoctorale des IRSC et de la Fondation Michael-Smith pour la recherche en santé. Elle est présentement professeure adjointe de clinique à la Faculté des sciences pharmaceutiques de l'Université de la Colombie-Britannique.

La Dre Chong fait partie d'un certain nombre de comités nationaux. Elle vient de terminer un mandat de six ans comme représentante des pharmaciens au sein du conseil d'administration du Réseau canadien pour les soins respiratoires, au cours duquel elle a entrepris l'élaboration de directives de pratique clinique en soins respiratoires à l'intention des pharmaciens, de concert avec l'Association des pharmaciens du Canada.

La Dre Chong a reçu un certain nombre de récompenses professionnelles nationales pour ses réalisations, dont le « Commitment to Care Award in Technological Innovation » de Pharmacy Practice, l'« Award for Management Issues in Pharmaceutical Care » de la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux, et le Prix du nouveau praticien de l'Association des pharmaciens du Canada. Elle a aussi été nommée l'une des 100 femmes les plus influentes du Canada, dans la catégorie Leaders de demain, par le Réseau des femmes exécutives.


Shurjeel Choudhri M.D., F.R.C.P.C.
Premier vice-président et chef, Affaires médicales et scientifiques
Bayer Inc.

Le Dr Choudhri est chef des Affaires médicales et scientifiques chez Bayer Inc. Il est entré chez Bayer en 1999, accumulant depuis beaucoup d'expérience dans les organisations médicales américaine et mondiales de la société. Avant de devenir chef des Affaires médicales et scientifiques au Canada, le Dr Choudhri a été chef, Études cliniques mondiales (Antiinfectieux), au sein du groupe Développement clinique mondial de Bayer.

Avant de se joindre à Bayer, le Dr Choudhri a été professeur adjoint aux départements de microbiologie médicale et de médecine interne de l'Université du Manitoba, à Winnipeg. Il a également été directeur du programme de recherche sur le sida à l'Hôpital général Saint Boniface de Winnipeg, et directeur de l'établissement satellite manitobain du Réseau canadien pour les essais VIH.

Le Dr Choudhri a obtenu son doctorat en médecine et a fait une spécialité en médecine interne ainsi qu'une sous spécialité en maladies infectieuses à l'Université du Manitoba. Après sa formation, il a obtenu une bourse de chercheur principal à Nairobi (Kenya). En 1996, il a reçu la bourse de jeune chercheur de l'Association canadienne de recherche sur le VIH. Le Dr Choudhri est l'auteur ou le coauteur de plus de 100 résumés scientifiques et a contribué à plus de 30 articles dans des revues à comité de lecture. Il est un ardent promoteur de la santé mobile et numérique, et fait partie du conseil consultatif en santé mobile de l'Alliance canadienne pour les technologies avancées (CATA). Le Dr Choudhri a joué un rôle actif dans la création de l'Inventaire des actifs canadiens pour les essais cliniques et il est membre du comité exécutif du Centre canadien de coordination des essais cliniques.


Catherine L. Cook, M.D., M.Sc., CCMF, FCMF
Vice-présidente à la santé des populations et des Autochtones
Office régional de la santé de Winnipeg

Professeure agrégée, Département des sciences de la santé communautaire,
Collège de médecine Max-Rady
Vice-doyenne, Santé des autochtones, Faculté Rady des sciences de la santé
Responsable, Institut de la santé et de la guérison autochtones
Doyenne associée, Santé des Premières Nations, des Métis et des Inuits,
Collège de médecine Max-Rady
Université du Manitoba

La Dre Catherine L. Cook, M.D., M.Sc., CCMF, FCMF, est une Métisse qui a grandi dans la région d'Entre-les-Lacs au Manitoba (Canada). Elle a obtenu ses diplômes de premier cycle et des cycles supérieurs en médecine à l'Université du Manitoba (1987, 1989, 2003), à Winnipeg (Manitoba). La Dre Cook a été médecin de famille dans des postes de soins infirmiers isolés du Nord pendant plusieurs années avant d'orienter sa pratique vers la santé publique, et plus récemment vers l'administration de la santé et la gestion. Elle a occupé de nombreux postes en santé et en administration universitaire. La Dre Cook a participé activement à la formation, à la recherche et au mentorat d'étudiants du premier cycle et des cycles supérieurs. Elle siège à plusieurs conseils et comités nationaux, et elle a joué un rôle actif au sein de conseils et de comités pendant toute sa carrière.

La Dre Cook travaille à l'Université du Manitoba, comme vice-doyenne, Santé autochtone, au sein de la Faculté des sciences de la santé, et chef de l'Institut autochtone de la santé et du bien-être/Ongomiizwin. Elle travaille aussi vice-présidente à la santé des populations et des Autochtones à l'Office régional de la santé de Winnipeg.

La Dre Cook a joué un rôle directeur et opérationnel dans la création et la mise en œuvre d'un programme de santé autochtone qui comprend la défense des intérêts, l'accès dans sa langue et la coordination des congés pour les patients et les familles autochtones dans le système de soins actifs de l'Office régional de la santé de Winnipeg. Elle a également joué un rôle de premier plan dans la création et la mise en œuvre d'un programme de formation sur la sécurité culturelle – programme en ligne offert dans toute la Région sanitaire de Winnipeg, dans la fonction publique, dans les autres offices de la santé et à la Faculté des sciences de la santé Rady. À l'université, la Dre Cook a été chef de file dans la création d'Ongomiizwin (institut autochtone de la santé et de la guérison) à la Faculté des sciences de la santé Rady, récemment approuvé officiellement par l'assemblée universitaire. Les deux rôles, à l'Office régional de la santé de Winnipeg et à l'Université du Manitoba, comprennent des responsabilités de direction, de surveillance administrative et de reddition de comptes pour tous les programmes pertinents.

La Dre Cook a reçu plusieurs prix nationaux et régionaux, dont le prix May Cohen de l'Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) et le prix d'administration de la santé de Doctors Manitoba.

Elle vit à Winnipeg avec son mari. Elle a trois enfants adultes et trois petits-fils qui vivent près d'elle.


John Fleetham
Professeur de médecine
Université de la Colombie-Britannique (UCB)

Le Dr Fleetham, professeur à l'UCB, est une sommité mondiale en matière d'apnée du sommeil. Durant les 35 dernières années, il a été chercheur principal d'un groupe multidisciplinaire de recherche sur la prévalence, la pathogénie, les conséquences, le traitement et l'incidence économique des troubles respiratoires du sommeil. Il a supervisé le travail de 20 stagiaires postdoctoraux, la plupart desquels occupent maintenant des postes universitaires partout dans le monde. Il est reconnu pour ses compétences en recherche de subventions et pour son dossier de publication impressionnant. Il est en effet l'auteur de plus de 160 articles évalués par des pairs et de 20 chapitres de livres. Il est présentement cochercheur pour une subvention d'équipe et pour deux subventions d'essais cliniques des IRSC. Il a occupé des postes de direction à l'American Thoracic Society, à l'American Academy of Sleep Medicine, à la Society of Anaesthesia and Sleep Medicine, à la Société canadienne de thoracologie et à la BC Thoracic Society. Le Dr Fleetham est présentement vice-président de la Société canadienne du sommeil. À l'UCB, il a accompli deux mandats de codirecteur du Département de médecine, et a occupé pendant 11 ans le poste de directeur de la Division respiratoire. Jusqu'à récemment, il était directeur des unités de soins respiratoires, des soins aux malades en phase critique et des sciences cardiaques du Vancouver Coastal Health Research Institute. Il est présentement chef du programme de troubles du sommeil de cet institut. Ses travaux ont été salués par de nombreuses récompenses, notamment une bourse de recherche scientifique de l'Université d'Oxford, le titre de membre honoraire de l'Association médicale canadienne, une bourse de présentation Peter Munt de l'Université Queen's, un prix de conférencier médical émérite de la Faculté de médecine de l'UCB et, enfin, un prix de contribution au rayonnement clinique l'hôpital de Vancouver.


Susan Kahn
Titulaire d’une chaire de recherche du Canada
Professeure de médecine, Université McGill
Directrice, Centre d’excellence en thrombose et anticoagulation (CETAC) de l’Hôpital général juif
Division de médecine interne et Centre d’épidémiologie clinique
Hôpital général juif

Épidémiologiste clinique et interniste à l’Hôpital général juif de Montréal, la Dre Kahn est la fondatrice et la directrice du Centre d’excellence en thrombose et anticoagulation (CETAC) du même hôpital. Elle occupe un poste de professeure permanente au Département de médecine de l’Université McGill. Elle a également fondé le Programme de bourses en recherche clinique sur la thrombose de l’Université McGill, dont elle a été directrice de 2007 à 2018. Elle codirige actuellement le réseau CanVECTOR, un réseau national de recherche et de formation sur la thromboembolie veineuse financé par les IRSC.

Les travaux de recherche de la Dre Kahn portent principalement sur les essais cliniques d’interventions visant à prévenir, à diagnostiquer et à traiter la thromboembolie veineuse, et à améliorer les résultats chez les patients qui en sont atteints. Elle est titulaire d’une chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur la thromboembolie veineuse. Elle a également reçu de nombreuses subventions de recherche, attribuées par suite d’une évaluation par les pairs, de la part d’organismes de financement nationaux et provinciaux, dont une subvention Fondation des IRSC en 2015 d’une durée de sept ans. En outre, elle a publié plus de 250 articles dans le domaine de la thromboembolie. En 2016, elle a été élue membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS), l’une des plus hautes distinctions décernées aux scientifiques canadiens du domaine de la santé. Durant cette même année, elle a reçu le Prix d’excellence David-Sackett décerné par la Société canadienne de médecine interne (SCMI) à un chercheur chevronné, qui vise à reconnaître l’excellence en recherche d’une ou d’un interniste généraliste canadien. En 2017, la Fédération des médecins spécialistes du Québec lui a décerné le titre de « Grand nom de la médecine au Québec ». En 2018, elle a été nommée coprésidente du congrès de 2023 de la Société internationale de thrombose et d’hémostase (ISTH), qui se tiendra au Palais des congrès de Montréal et qui devrait rassembler plus de 8 000 scientifiques de partout dans le monde.


François Lamontagne
Professeur adjoint
CIUSSS de l'Estrie – CHUS
Université de Sherbrooke

Détenteur de maîtrises en pharmacologie et en méthodologie de la recherche en santé, le Dr Lamontagne est clinicien-chercheur à l'Université de Sherbrooke depuis 2010. Il a constitué une équipe de recherche qui réalise constamment de nombreuses études cliniques simultanées sur les soins actifs. Par la suite, le Centre de recherche clinique de Sherbrooke a confié au Dr Lamontagne le mandat de créer une unité méthodologique chargée de soutenir les activités de recherche clinique libre en milieu universitaire. Ayant institué une culture de la communication entre une équipe de recherche multidisciplinaire et les cliniciens et administrateurs responsables de la prestation des services de santé, l'Unité de recherche clinique et épidémiologique constitue maintenant une ressource très prisée à la grandeur de la province, tout en enregistrant une croissance rapide.

À titre personnel, le Dr Lamontagne a reçu, au terme de processus d'évaluation par des pairs, des fonds des Instituts de recherche en santé du Canada, du Fonds de recherche du Québec – Santé et de fondations privées sans but lucratif. Il dirige actuellement trois essais cliniques randomisés multicentriques sur les soins critiques, dont un est coordonné depuis Londres, où il a travaillé pendant un an. Grâce à cette expérience enrichissante, il a acquis de précieux renseignements sur différents modèles d'organismes de recherche en santé. Parmi ses autres activités, mentionnons de nombreux projets d'application des connaissances, comme des revues systématiques et des lignes directrices, ainsi que des collaborations avec l'Organisation mondiale de la Santé.

Que ce soit en qualité de chercheur principal de projets ou de directeur d'une infrastructure de recherche, le Dr Lamontagne favorise l'amélioration de l'efficacité et de la sécurité des soins fournis habituellement aux Canadiens ainsi qu'à des populations vulnérables d'autres régions du monde.


Melissa J. Parker
Professeure agrégée de pédiatrie
Université McMaster

La Dre Melissa Parker a fait son doctorat à l'Université Western, puis a suivi sa formation clinique postdoctorale à l'Hôpital pour enfants de Toronto. Elle est détentrice d'un certificat de spécialiste en pédiatrie, ainsi qu'en médecine d'urgence et en soins intensifs pédiatriques. La Dre Parker a en outre suivi une formation en méthodologie de la recherche en santé à l'Université McMaster, où elle assume maintenant les fonctions de professeure agrégée de pédiatrie et de membre associée du Département des méthodes, des données et de l'impact de la recherche en santé de l'Université.

La Dre Parker s'intéresse particulièrement aux soins pédiatriques en phase aiguë, y compris les algorithmes et les interventions en réanimation, l'amélioration de la qualité de la réanimation, ainsi que l'éthique de la recherche dans ce domaine. Elle est membre active du Groupe canadien de recherche sur les soins intensifs, du réseau Recherche en urgence pédiatrique du Canada et des réseaux du Consortium canadien de recherche en réanimation. Le programme de recherche de la Dre Parker « Code Sepsis » vise à définir et à appliquer des méthodes de réanimation et des soins optimaux destinés aux enfants ayant subi un choc septique. La chercheuse dirige actuellement un ECR multicentre financé par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour l'analyse de deux différentes stratégies de réanimation en cas de choc septique, et elle prend part à des collaborations de recherche translationnelle et qualitative.

Un des champs d'intérêt de la Dre Parker est le mentorat et le soutien de chercheurs en début de carrière. La chercheuse a bénéficié à ce jour de bourses de carrière de la Société canadienne du sang, des IRSC, du Programme canadien de cliniciens-chercheurs en santé de l'enfant (PCCCSE) et du Centre des sciences de la santé de Hamilton. La Dre Parker dirige actuellement le Centre McMaster pour le PCCCSE.


Grace Parraga
Chercheuse, Institut de recherche Robarts
Professeure et chercheuse au sein du corps professoral de Western
Université Western Ontario

Le laboratoire de la Dre Parraga s'efforce de comprendre à fond la maladie pulmonaire chronique avec des méthodes d'imagerie novatrices, dans une optique de recherche axée sur le patient. Le but fondamental de son équipe de recherche est de découvrir, de valider et d'appliquer en clinique des biomarqueurs d'imagerie par résonance magnétique (IRM), tout en générant les données probantes nécessaires pour justifier l'utilisation d'IRM du poumon pour modifier l'état de santé des personnes asthmatiques ou atteintes de MPOC. Son laboratoire compte une vingtaine de stagiaires et d'employés, et elle a formé plus de 100 étudiants et boursiers au cours des 13 dernières années.

La Dre Parraga a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise à l'Université Western et son doctorat à l'Université de Washington à Seattle (Washington). Après ses études postdoctorales (financées par le CRM du Canada) à l'Université de Bâle (Suisse), elle est entrée chez F. Hoffman La Roche AG comme chercheuse en R et D pharmaceutique (Suisse). Après avoir travaillé dans le secteur privé et en administration de la recherche pendant 14 ans, elle est revenue à la recherche universitaire à l'Institut de recherche Robarts et à l'Université Western.

Le travail de son laboratoire a abouti à de nombreuses publications, plus de 80 au cours des 5 dernières années dans les plus prestigieuses revues savantes en physique médicale, en imagerie et en respirologie/physiologie; 15 contributions ont aussi été soulignées dans des éditoriaux, en page couverture ou dans des balados en raison de leur intérêt et de leur impact. Le laboratoire de la Dre Parraga est actuellement financé par la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC (Canada), les Instituts de recherche en santé du Canada, ainsi que par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (Canada) (programmes Découverte, Outils de recherche et Accélérateur). La Dre Parraga a récemment été mise en candidature par l'Université Western pour une chaire de recherche du Canada de niveau 1 en imagerie pulmonaire pour transformer la santé des patients.


Andrew Pipe
Clinicien-chercheur, Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa
Professeur, Faculté de médecine, Université d’Ottawa

Le Dr Andrew Pipe a obtenu son diplôme de l’Université Queen’s en 1974. Ancien chef de la Division de prévention et de réadaptation de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, il est professeur à la Faculté de médecine de cet établissement d’enseignement. Il poursuit ses activités cliniques et de recherche au sein de la Division.

Le Dr Pipe mène actuellement des recherches cliniques en vue d’évaluer de nouvelles techniques d’abandon du tabac, des stratégies conçues pour favoriser la pratique régulière de l’exercice et des initiatives originales visant à prévenir les maladies cardiovasculaires.

Il a fait des présentations dans une trentaine de pays et est fréquemment consulté sur des sujets liés au tabagisme, à l’abandon du tabac, au dopage dans le sport, ainsi qu’à l’activité physique et à la santé. Outre ses responsabilités cliniques, le Dr Pipe s’intéresse très activement aux sports et à la médecine sportive depuis de nombreuses années. Douze fois médecin aux Jeux olympiques, il est médecin de l’équipe canadienne masculine de basketball depuis 1978. Intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada, il a présidé le Centre canadien pour l’éthique dans le sport, de sa fondation jusqu’en 2003.

Le Dr Pipe a reçu le Prix pour le sport, la santé et le bien-être décerné par le Comité international olympique et a obtenu des diplômes honorifiques de l’Université Queen’s (LL.D.), de l’Université Brock (D.Sc.) et de l’Université de Guelph (D.Sc). Ancien vice-président du conseil d’administration de l’Université Queen’s, il a été fait membre de l’Ordre du Canada en 2002.


Rita Suri
Professeure agrégée, Département de médicine
Chercheuse-boursière clinicienne
Université de Montréal
Présidente, Réseau canadien d'essais cliniques en néphrologie

La Dre Rita Suri est néphrologue praticienne, clinicienne chercheuse et enseignante depuis 2004. Elle a amorcé sa carrière à l'Université Western, où elle a suivi une formation en épidémiologie et en essais cliniques, et elle est aujourd'hui professeure agrégée à l'Université de Montréal. Elle possède une vaste expérience en recherche clinique dans les domaines de la dialyse et de l'insuffisance rénale chronique, ayant publié plus de 70 manuscrits et 5 chapitres de livre. Elle a fait partie de plusieurs comités qui ont rédigé des directives de pratique clinique pour la dialyse, en plus de faire fonction d'évaluatrice au sein de comités de pairs pour les IRSC depuis 2007, et pour la Fondation canadienne du rein depuis 2014. Elle préside actuellement le Réseau canadien d'essais cliniques en néphrologie, dont le mandat est d'accroitre le nombre d'essais cliniques collaboratifs multicentres au Canada. Elle est active comme clinicienne, soignant de nombreux patients souffrant d'insuffisance rénale chronique et terminale, et les aidant à saisir des possibilités de participer à des études cliniques. Elle est honorée d'avoir maintenant la chance de siéger au comité consultatif des IRSC sur les maladies chroniques.

Date de modification :