Stimuler l’innovation par des investissements judicieux dans le développement des futurs leaders

Accélérer le continuum « de la science à la société » pour les personnes atteintes d’autisme ou d’autres affections liées au développement du cerveau

Selon le Centre for Disease Control (CDC), 1 enfant sur 68 (en anglais seulement) reçoit un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme (TSA) chaque année. Les données du CDC révèlent également que l'incidence du TSA est presque cinq fois plus élevée chez les garçons que chez les filles : 1 garçon sur 42, contre 1 fille sur 189. Au Canada, environ 850 000 enfants sont confrontés à des problèmes de langage, d'apprentissage et de socialisation découlant d'un handicap lié au développement du cerveau. Selon un rapport récent du Système national de surveillance du trouble du spectre de l’autisme publié par l’Agence de la santé publique du Canada, environ un enfant ou jeune sur 66 reçoit un diagnostic de TSA au Canada.

Le Dr Jonathan Lai explore la relation entre la recherche et les politiques, dans le but d'offrir aux enfants atteints de TSA (et à leurs familles) ou d'autres affections liées au développement du cerveau un meilleur accès aux services et au soutien dont ils ont grandement besoin tout au long de leur vie.

Les recherches du Dr Lai, boursier postdoctoral financé par les IRSC à l'Université McGill et ancien titulaire d'une bourse d'études supérieures du Canada Vanier, sont axées sur la détermination des approches efficaces et des raisons de cette efficacité, et sur l'utilisation de ses conclusions pour guider les politiques et les pratiques. Au final, son but consiste à ajouter de la valeur en élucidant comment intégrer des pratiques éprouvées à la conception de systèmes de prestation de services de santé. Les données recueillies soutiendront les décisions relatives à la réaffectation de ressources limitées, en les détournant des approches inefficaces pour les orienter vers des approches efficaces. Le Dr Lai espère que son travail avec les responsables des politiques contribuera à l'introduction de modèles de prestation de services optimisés, à la fois ciblés et reproductibles.

Titulaire d'une bourse d'apprentissage en matière d'impact sur le système de santé d'une durée de deux ans décernée par l'Institut des services et des politiques de la santé (ISPS) des IRSC, le Dr Lai est financé en tant que chercheur intégré à la communauté et occupant parallèlement un poste universitaire traditionnel. Il dirige l'évaluation du programme de soins médico-dentaires « Voyez les choses à ma façon » du Centre d'innovation pour l'autisme et les déficiences intellectuelles, situé à Montréal.

Fondé par la Fondation Miriam, le Centre offre des services professionnels de réadaptation et de soutien psychosocial en résidence aux personnes atteintes du TSA et de déficience intellectuelle (DI). L'initiative Voyez les choses à ma façon découle d'une étude de la fondation réalisée en 2014 dans le but de répertorier l'éventail complet des services aux personnes souffrant du TSA, de DI et de retard global du développement (RGD). L'étude a mis en lumière d'importantes lacunes.

Par exemple, on a découvert que plus de 1 000 enfants au Québec attendaient près de 36 mois pour obtenir une évaluation et un diagnostic. La valeur d'une intervention précoce est incontestée, et il est donc essentiel d'évaluer les enfants avant le début de leur scolarisation pour pouvoir influencer leur trajectoire de développement.

Parallèlement, le Dr Lai participe au Réseau BRILLEnfant. Un des sept réseaux nationaux concertés de la SRAP (Stratégie de recherche axée sur le patient), le Réseau BRILLEnfant est basé à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill et codirigé par des chercheurs à l’Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique (BC Children’s Hospital) et à l’Hôpital pour enfants de Toronto (SickKids).

Le Réseau BRILLEnfant a pour objectif d'améliorer la vie des enfants atteints d'un trouble du développement d'origine cérébrale, et la vie de leur famille. Au moyen d'approches axées sur la famille et l'enfant, le réseau crée de nouvelles interventions afin d'améliorer le développement de l'enfant, de favoriser la santé et d'offrir des services adaptés aux besoins.

Le Dr Lai travaille avec ardeur à combler les lacunes qui compliquent la vie des personnes souffrant d'affections liées au développement du cerveau, en partageant ses efforts entre les neurosciences, la santé mentale et l'innovation sociale. Il fait partie d'une équipe qui examine soigneusement les 12 programmes de recherche centrée sur le patient du Réseau BRILLEnfant à toutes les étapes du cycle de la recherche, afin de cerner les éléments essentiels produisant le maximum d'impact.

En perfectionnant ses compétences en courtage de connaissances, le Dr Lai peut appliquer ses conclusions sous forme de politiques qui contribueront grandement à la création d'interventions et de services novateurs et rapidement accessibles permettant à la fois d'améliorer la vie des enfants souffrant d'affections liées au développement du cerveau et de fournir aux familles et aux soignants le soutien dont ils ont tant besoin.

Le Dr Jonathan Lai, un des premiers titulaires d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé des IRSC

« Les IRSC m’accompagnent depuis le début de mon parcours comme stagiaire en autisme, en soutenant d’abord mes études moléculaires, puis mon travail d’application clinique, et aujourd’hui mes recherches sur les services de santé. Tout cela est lié à l’autisme : développement du cerveau et influences sur le cerveau et le comportement des souris; accessibilité des services de santé mentale et d’autres services cliniques pour les enfants et les adolescents; évaluation de modèles thérapeutiques pour les troubles du développement et les prédicteurs de l’application des connaissances aux politiques/systèmes de santé. Et tout au long de ce parcours, j’ai été témoin de la recherche de pointe réalisée au Canada dans le domaine de l’autisme – du travail concerté de haut calibre, qui fait entrevoir un brillant avenir dans le domaine. »

Dr Jonathan Lai

Liens connexes

Date de modification :