Message du Dr Norman Rosenblum à l’occasion du Mois national du rein
Programmes pour soutenir la recherche sur le rein au Canada

Mars est le Mois national du rein. Cette année, la Journée mondiale du rein [en anglais seulement] se déroule le 14 mars et a pour thème La santé rénale accessible à tous partout dans le monde. Selon, la Fondation canadienne du rien :

  • quatre millions de personnes au Canada et 850 millions à l'échelle mondiale sont aux prises avec une maladie rénale dorigines diverses;
  • les maladies rénales chroniques (MRC) entraînent au moins 2,4 millions de décès par année et se situent au sixième rang des causes de décès au taux de croissance le plus rapide;
  • une personne sur dix au Canada est atteinte d’une maladie du rein, qualifiée d’incurable.

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont fiers de travailler avec des partenaires engagés comme la Fondation canadienne du rein et la Société canadienne de néphrologie, et avec des chercheurs, des réseaux, des programmes de formation et des initiatives de tout le Canada pour soutenir la recherche sur le rein dans le cadre des programmes présentés ci-dessous.

Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) : réseau sur les maladies rénales chroniques

Le réseau Can-SOLVE CKD cherche des solutions et innovations pour vaincre les maladies rénales chroniques. Il consiste en un partenariat entre patients, responsables des politiques, fournisseurs de soins de santé et chercheurs d'un bout à l'autre du pays visant à transformer les traitements et les soins offerts aux quatre millions de Canadiens atteints d'une maladie rénale chronique. J'aimerais souligner l'un des nombreux projets et réseaux de recherche, à savoir le Conseil de la recherche et de l'engagement des peuples autochtones (CREPA). Composé de patients autochtones et de chercheurs autochtones et allochtones, ce groupe contribue à guider la planification et l'évaluation de la recherche faisant intervenir des membres des Premières Nations, des Inuits ou des Métis.

Pour en savoir davantage sur d'autres projets de recherche et collaborations, consultez le site Web Can-SOLVE CKD ainsi que les six autres réseaux de la SRAP. Ces réseaux nationaux de recherche concertée auxquels participent des chercheurs, des patients, des responsables des politiques, des centres universitaires de santé, des organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé et d'autres intervenants rassemblent des spécialistes et des patients qui s'attaquent aux besoins urgents en soins de santé et aux défis auxquels fait face la population canadienne.

Programme national de recherche en transplantation du Canada (PNRTC)

Ce programme est sous la direction de la Dre Marie-Josée Hébert, de l'Université de Montréal, et de la Dre Lori West, de l'Alberta Transplant Institute de l'Université de l'Alberta à Edmonton. Je vous invite à visionner notre vidéo sur l'entrevue inspirante avec une patiente qui a subi une greffe de rein, Mme  Valérie Clairoux, et sa donneuse d'organe, Mme Anick Charrette, de Gatineau, au Québec. 

Bourse de nouveau chercheur et bourses de recherche KRESCENT-IRSC

Dr Todd Alexander
Directeur du programme KRESCENT

Le Programme national de formation scientifique et d’encadrement des chercheurs spécialisés dans le domaine rénal (KRESCENT) est le fruit d’un partenariat entre La Fondation canadienne du rein (FCR), la Société canadienne de néphrologie (SCN) et l’Institut de la nutrition, du métabolisme et du diabète (INMD) des IRSC. Lancé en janvier 2005, ce programme témoigne du leadership des personnes, organisations et entreprises qui ont à cœur d’alléger le fardeau des maladies rénales partout au pays.

L’objectif du programme KRESCENT est d’accroître la capacité de recherche sur le rein et l’application des connaissances au Canada. Ce programme se distingue par la sélection de participants parmi tous les thèmes pertinents à la recherche sur le rein dans de multiples disciplines afin de contribuer à former la prochaine génération de chercheurs dans le domaine rénal. Le programme d’études expose principalement les participants à l’élaboration de recherches transdisciplinaires et à l’application des connaissances dans tous les thèmes de recherche. Eux-mêmes anciens participants, le Dr Todd Alexander, maintenant directeur du programme, et la Dre Sunny Hartwig, maintenant coprésidente du groupe de travail sur le programme d’études, collaborent avec d’autres membres de l’équipe pour susciter l’innovation dans le programme d’études, les ateliers, les projets de recherche particuliers et les volets de mentorat.

« La Dre Hartwig et moi sommes ravis d’assumer la direction de KRESCENT, le Programme national de formation scientifique et d’encadrement des chercheurs spécialisés dans le domaine rénal. Nous remercions le Dr Kevin Burns et la Dre Adeera Levin pour leur vision et leur engagement à l’égard de la formation en recherche sur le rein au Canada. Nous continuerons d’élargir et d’adapter le modèle novateur de formation de KRESCENT en étendant nos partenariats avec les parties prenantes du milieu de la recherche sur le rein, y compris les patients partenaires, les universitaires autochtones et d’autres organismes de formation en recherche. »

Dre Sunny Hartwig
Codirectrice du groupe de travail sur le programme d’études de KRESCENT

Depuis 2004, nous avons décerné 8 bourses de doctorat du programme de recherche paramédicale, 51 bourses postdoctorales et 33 bourses de nouveau chercheur à 72 chercheurs. Afin de poursuivre sur la lancée du succès de cette initiative, les lauréats de la bourse postdoctorale et de la bourse de nouveau chercheur KRESCENT de 2018 sont présentés ci-dessous dans la section Les visages de la recherche en santé afin de montrer comment ces chercheurs travaillent à prévenir la maladie et à améliorer le diagnostic, les traitements et les résultats pour les patients atteints d'une maladie rénale. Par exemple :

  • L’essai DIalysis Symptom COntrol-Restless Legs Syndrome (DISCO-RLS) [contrôle des symptômes liés à la dialyse – syndrome des jambes sans repos] étudie la médication et la prise en charge des symptômes chez les personnes atteintes d’une maladie rénale et du syndrome des jambes sans repos. Ce travail est important, car les médicaments peuvent agir différemment chez les personnes atteintes d’une maladie du rein, en raison de la diminution du fonctionnement de leurs reins.
  • Deux laboratoires de l’Université du New Hampshire et de l’Université de Toronto collaborent à une méthode d’intégration sécuritaire de cellules souches dans le système immunitaire humain pour aider à prévenir la néphropathie diabétique.
  • Le Dr Alexander étudie la régulation des niveaux de calcium dans le corps et les mécanismes sous-jacents aux calculs rénaux chez l’enfant.
  • Un programme de recherche à l’Université Queen’s utilise des données pour améliorer la prestation de services de santé et les interventions pour les patients qui ont une atteinte rénale aiguë en milieu hospitalier et externe.

Pour en savoir plus sur la façon dont les chercheurs financés par les IRSC font une différence dans votre vie, je vous invite à consulter les ressources énumérées ci-dessous et affichées sur notre site Web et nos plateformes de médias sociaux.

Dr Norman Rosenblum, M.D., FRCPC
Directeur scientifique
Institut de la nutrition, du métabolisme et du diabète des IRSC

Ressources supplémentaires

Date de modification :