Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ELCV)

La composition de la population canadienne se transforme de manière sans précédent. D'ici à 2036, près d'un Canadien sur quatre aura 65 ans ou plus. Le changement démographique rapide que nous vivons nécessite des recherches de haute qualité sur le vieillissement et des données probantes solides pour soutenir l'amélioration des programmes, des services, des politiques et des soins.

L'Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV) a été mise sur pied pour étudier en profondeur la population adulte afin de comprendre et d'observer l'interaction complexe entre les déterminants de la santé physiques, sociaux et psychologiques au fil du temps.

Les objectifs généraux de l'ÉLCV sont les suivants :

Table des matières


Au sujet de l'ELCV

L'Institut du vieillissement s'est fait le champion d'une des principales initiatives stratégiques des IRSC : l'Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV), dont l'objectif fondamental consiste à mobiliser des experts de la communauté pour générer le contenu scientifique d'une plateforme de recherche longitudinale qui permettra de réaliser des recherches interdisciplinaires sur la population et de prendre des décisions fondées sur des données probantes qui auront pour effet d'améliorer la santé et la qualité de vie des Canadiens.

L'ÉLCV est une vaste étude nationale à long terme dans laquelle on suivra environ 50 000 Canadiens et Canadiennes âgés de 45 à 85 ans au début de l’étude pendant une période d'au moins 20 ans. L'étude permettra de recueillir des données sur les aspects changeants d'ordre biologique, médical, psychologique, social et économique de la vie des gens. Ces facteurs seront étudiés dans le but de comprendre comment, individuellement et en conjugaison, ils influencent le maintien de la bonne santé ou le développement de maladies ou de handicaps durant le vieillissement. L'ÉLCV représentera l'une des plateformes de recherche les plus vastes de ce genre jamais entreprises, non seulement au Canada, mais aussi dans le monde entier.

Les 50 000 participants ont fourni une série de renseignements de base : mesures sur le mode de vie et les comportements, mesures démographiques, sociales, anthropométriques, psychologiques et socioéconomiques, mesures de l'état de santé. Trente mille des 50 000 participants (cohorte globale) ont fourni des données supplémentaires sur leur alimentation, leur consommation de médicaments, leurs maladies chroniques et leur structure de sommeil; leurs mesures physiques ainsi que des échantillons de sang et d’urine ont été recueillis à un site de collecte de données local. Les autres 20 000 participants (cohorte de suivi) fournissent les renseignements de base dans le cadre d'entrevues téléphoniques. Au long des 20 années de l’ÉLCV, les participants font l’objet d’un suivi aux trois ans.

Cette étude innovatrice multidisciplinaire mobilise une équipe de plus de 160 cochercheurs et collaborateurs de 26 universités canadiennes, notamment : Parminder Raina (Université McMaster), Lauren Griffith (Université McMaster), Christina Wolfson (Université McGill) Susan Kirkland (Université Dalhousie), Teresa Liu-Ambrose (Université de la Colombie-Britannique), Andrew Wister (Université Simon Fraser), Debra Sheets (Université de Victoria), Lynne Young (Université de Victoria), David Hogan (Université de Calgary), Verena Menec (Université du Manitoba), Larry W. Chambers (Soins continus Bruyère), Vanessa Taler (Soins continus Bruyère), Hélène Payette (Université de Sherbrooke) et Gerry Mugford (Université Memorial).

Pour assurer la collecte et l'analyse des données, l'ÉLCV a établi l'infrastructure de pointe suivante d'un océan à l'autre :

En juillet 2015, l'ÉLCV a dépassé son objectif de recrutement de 50 000 participants. L’équipe de l’étude s’affaire maintenant à effectuer son premier suivi et à reprendre contact avec les participants.

Objectifs

Le vieillissement de la population est au cœur du débat politique dans de nombreux pays. Les projections démographiques montrent qu'environ un Canadien sur quatre aura 65 ans ou plus en 2036 et que la proportion des ainés les plus âgés (80 ans et plus) augmentera également de façon marquée. Étant donné que les grandes générations issues du baby-boom approchent de la retraite, de nombreuses personnes vivront le passage du travail à la retraite. Le vieillissement influera également sur la croissance de la population active, sur les dépenses en sécurité du revenu des personnes âgées, sur le système de santé, de même que sur la demande d'aide informelle et de services de soins à domicile. En outre, un nombre croissant de Canadiens âgés feront face aux effets combinés d'un déclin de leurs fonctions physiques, des problèmes médicaux et du développement de maladies chroniques.

Pour la première fois, l'occasion est offerte d'explorer les interactions complexes entre les déterminants physiques, sociaux et psychologiques de la santé, y compris les interactions gène-gène et gène-environnement. Cette initiative permettra d'aller au-delà du simple aperçu de la population adulte canadienne pour observer et comprendre les processus pathologiques et psychosociaux qui accompagnent le vieillissement.

Les buts généraux de l'ÉLCV sont les suivants :

Accès aux données

Les données de plus de 51 000 participants à l’ÉLCV sont maintenant accessibles au milieu de la recherche. L'ÉLCV a pour principe fondamental de mettre les données à la disposition du milieu scientifique dès que possible, tout en protégeant la vie privée, la confidentialité et le consentement des participants. La facilité d'accès aux données en temps opportun est essentielle au succès de la plateforme de recherche de l'ÉLCV, qui s'est dotée d'une Politique sur l'accès aux données et aux échantillons, disponible dans le site Web de l'ÉLCV [en anglais seulement]. Les chercheurs désireux de consulter les données peuvent soumettre une demande à l’adresse access@clsa-elcv.ca. Les demandes sont étudiées par le comité chargé de l'accès aux données et aux échantillons.

Partenariats

Plateforme de recherche supérieure sur le vieillissement et importante initiative des IRSC, l’ÉLCV souhaite établir des partenariats qui contribueront :

  1. au financement de base assurant la durabilité de sa plateforme de recherche;
  2. à une utilisation accrue des données et des échantillons biologiques de l’ÉLCV par le milieu de la recherche;
  3. à la formation de la prochaine génération de chercheurs dans le domaine du vieillissement.

Selon l’ÉLCV, les partenaires enrichissent la plateforme de recherche et favorisent son développement pour faire de cette recherche une ressource dynamique, exhaustive et unique qui facilitera, pour les partenaires, l’application accélérée des résultats probants aux pratiques, programmes, politiques, services et produits de santé, contribuant ainsi au vieillissement en santé et à une meilleure qualité de vie pour les adultes âgés.

L'ÉLCV a réussi à attirer des fonds supplémentaires de divers partenaires appuyant la phase de mise en œuvre et de collecte de données initiales de l'étude (2010-2015). L’ÉLCV continue de créer des partenariats en prévision des premier et deuxième suivis (2015-2018 et 2018-2021), soutenant ainsi sa vision à long terme. La liste de tous les partenariats de l'ÉLCV figure dans la section Partenaires du site Web de l’étude.

Financement sur la base d’une évaluation par les pairs

Inclusion des biomarqueurs et de la collecte de données

De 2015 à 2020
Poursuite de la mise en œuvre du protocole approuvé de l’ÉLCV (41,6 M$), ce qui prévoit la collecte de données sur les 50 000 participants pour la période de 2015 à 2020. Pendant ces cinq années, l’équipe pourra recueillir des données du premier suivi (2015-2018) et des deux tiers du deuxième suivi (2018-2020).

Financement total provenant des IRSC :

Investissements dans la mise en œuvre des protocoles :

2008-2015
L’équipe de l’ÉLCV a reçu une subvention (23 500 000 $) pour soutenir la phase de mise en œuvre, laquelle compte la première vague de recrutement et la collecte de données initiales auprès des 50 000 participants.

Investissements dans l'élaboration de protocoles :

2006-2008
L'équipe de l'ÉLCV a reçu une subvention de 2 100 000 $ pour soutenir l’élaboration et la validation du contenu.

2004-2006
Réalisation de l'ÉLCV : études de faisabilité méthodologique.

Conception et examen international par les pairs du protocole de l’ÉLCV

2002-2004
Conception et examen international par les pairs du protocole de l'ÉLCV.

L'équipe de l'ÉLCV a reçu une subvention de 1 744 000 $ pour soutenir les études de faisabilité méthodologique.

2001-2002
L'Institut du vieillissement des IRSC a lancé un appel de demandes (AD) intitulé Conception du protocole de l'étude longitudinale canadienne sur le vieillissement. L'AD était fondé sur l'atelier lié à la conception de l'ÉLCV, tenu le même mois à Aylmer (Québec).

Lancement et examen international par les pairs de l'appel de demandes intitulé Conception du protocole de l'étude longitudinale canadienne sur le vieillissement.

L'équipe sélectionnée de l'ÉLCV (dirigée par trois chercheurs principaux : Dr Parminder Raina de l'Université McMaster, Dre Christina Wolfson de l'Université McGill et Dre Susan Kirkland de l'Université Dalhousie) a reçu une subvention de 462 000 $ pour concevoir le protocole de l'ÉLCV.

Gouvernance de l’ÉLCV

L’ÉLCV est dotée d’une structure de gouvernance appuyant la gestion continue et efficace de l’étude. La section Gouvernance du site Web de l’ÉLCV contient les détails sur les comités de l’étude.

Surveillance des IRSC

L’ÉLCV fait part de ses progrès chaque année au Comité de surveillance des IRSC. Ce comité a pour mandat de surveiller les progrès et les risques potentiels liés à la mise en œuvre de l’ÉLCV, pour l’ensemble de l’initiative, afin que les étapes et les objectifs fixés de l’ÉLCV soient réalisés.

Comité consultatif sur les questions éthiques, juridiques et sociales (QEJS) pour l'ÉLCV

Le comité consultatif sur les questions éthiques, juridiques et sociales (QEJS) pour l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV) a pour mandat :

  1. de fournir des conseils essentiels et indépendants à l'équipe de gestion scientifique de l'ÉLCV au sujet des mesures et des pratiques exemplaires à adopter pour se pencher sur les questions éthiques, juridiques et sociales dans l’exécution du protocole approuvé;
  2. de contribuer à l’avancement des connaissances sur les QEJS applicables à l’ÉLCV et à des études longitudinales populationnelles, bases de données et biobanques semblables financées par les IRSC, entre autres celles du Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV);
  3. de faciliter la dissémination des connaissances sur les QEJS à la collectivité externe des intervenants pertinents et à d’autres cohortes.

Nouvelles et annonces

Les plus récentes nouvelles et annonces ainsi que les webinaires se trouvent sur le site Web de l'ÉLCV.

Chercheurs invités à analyser les données de l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV)

On invite des chercheurs canadiens de tous les domaines scientifiques à présenter des projets de recherche en santé qui mettront à profit les données de l’ÉLCV. Les données, qui portent sur plus de 50 000 Canadiens, couvrent les aspects biologiques, médicaux, psychologiques, sociaux et économiques de la vie des gens, ainsi que leur mode de vie. Les projets de recherche devraient nous aider à comprendre comment ces facteurs, pris individuellement ou en combinaison, contribuent au maintien d’une bonne santé ou au développement de maladies ou d’incapacités durant le vieillissement.

Cette possibilité de financement touche uniquement les données alphanumériques de l’ÉLCV actuellement disponibles. Les projets retenus permettront d’aider à trouver des façons d’améliorer la santé des Canadiens par une meilleure compréhension du processus de vieillissement et des facteurs qui influent sur la façon dont nous vieillissons.

9 mai 2016L’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement prépare une importante diffusion de données. Les données provenant des 51 000 participants et plus à l’ÉLCV sont actuellement à la disposition de la communauté de chercheurs.

28 septembre 2012, Hamilton, Ontario – Au nom de l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé, l'honorable Alice Wong, ministre d'État (Aînés), a prononcé le discours inaugural de la cérémonie marquant le lancement officiel de l'Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV), qui se tenait à l'Université McMaster.

21 mai 2011, Hamilton, Ontario – Le lancement national de l'Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement a eu lieu à l'Université McMaster de Hamilton.

Personnes-ressources

Pour toute question concernant l’ÉLCV, écrivez à info@clsa-elcv.ca ou rendez-vous au www.clsa-elcv.ca.

Pour obtenir de l’information sur le soutien des IRSC offert à l’ÉLCV ou à d’autres initiatives d’envergure, communiquez avec :

Téléphone : 613-954-1968
Numéro sans frais : 1-888-603-4178
Télécopieur : 613-954-1800
soutien@irsc-cihr.gc.ca

Date de modification :