Plan d'action stratégique des IRSC pour la formation

Depuis 2007, les IRSC ont investi 1,7 G$, plus de 18 % de leur budget, dans la formation des chercheurs en santé.
En 2015-2016, les IRSC ont investi 168 M$ dans la formation de la prochaine génération de chercheurs.
En 2015-2016, les IRSC ont accordé 1 705bourses de formation dans divers domaines de recherche en santé au Canada ou à l’étranger.
  • Les IRSC suivent une approche à volets multiples pour la formation en recherche en santé.
  • Depuis 2007, les IRSC ont plus que doublé leur soutien envers les stagiaires de recherche en santé.
  • Les instituts des IRSC ont été à l’avant-garde de l’innovation en matière de formation au sein de leurs communautés.
  • Les IRSC sont résolus à investir de façon importante dans la formation en recherche en santé.
  • Les IRSC investissent environ 54 M$ par année au moyen de bourses directes à des stagiaires dans divers secteurs de la recherche en santé au Canada et à l’étranger.
  • Les IRSC investissent environ 114 M$ par année pour appuyer indirectement les stagiaires au moyen d’allocations tirées de subventions de fonctionnement et de programmes de formation stratégique.
  • Programmes de bourses d’études supérieures du Canada (BESC) pour les étudiants à la maîtrise et au doctorat, notamment le Programme de BESC Vanier.
  • Programmes de bourses postdoctorales, notamment Banting.
  • Bourses dans des domaines ciblés (p. ex. bourses de recherche en épigénétique, bourses de recherche au sein des réseaux d’essais cliniques aux États-Unis, etc.).

La formation en recherche en santé est une priorité centrale des IRSC. Comme le paysage de la recherche en santé évolue, les IRSC veulent s'assurer que leur approche de la formation est informée par tous les acteurs de la formation afin de mieux positionner les stagiaires en recherche en santé pour réussir.

Une analyse du contexte, une revue de la documentation et des consultations avec les intervenants du domaine de la formation ont permis aux IRSC de dégager trois défis principaux dans le secteur de la recherche en santé :

  1. Recherche en santé en pleine évolution : La manière de mener de la recherche en santé change à mesure que les questions de recherche deviennent plus complexes, exigeant une approche plus interdisciplinaire et globale, de même qu'un savoir-faire technique plus pointu que jamais. Toutefois, la plupart des étudiants des cycles supérieurs et des boursiers postdoctoraux continuent de recevoir la même formation qu'ont reçue leurs directeurs de recherche.
  2. Parcours professionnels changeants des étudiants des cycles supérieurs et des boursiers postdoctoraux : Selon des statistiques canadiennes récentes, de 20 à 40 % des étudiants qui obtiendront un doctorat resteront dans le monde universitaire, et 60 % feront carrière ailleurs, en dehors du milieu universitaire. Cependant, les employeurs indiquent que les étudiants et les boursiers postdoctoraux en recherche ne sont pas entièrement préparés pour une carrière hors du milieu universitaire après leur formation.
  3. Manque d'expertise dans des domaines critiques : Les experts sont essentiels pour définir et combler les domaines prioritaires du Canada en matière de compétences spécialisées. Une pénurie d'expertise est observée dans des domaines clés, notamment la recherche nécessitant un grand volume de données, les scientifiques professionnels de la santé, la recherche avec et par les populations autochtones, l'entrepreneuriat, et la recherche axée sur le patient.

Des échanges avec les intervenants sur les défis et les solutions ont édifié une vision pour le Canada et sous-tendent le Plan d'action stratégique des IRSC pour la formation.

La réalisation de cette vision exigera un personnel diversifié, dynamique, coordonné à l'échelle planétaire et capable d'adaptation au paysage changeant de la recherche, équipé pour appliquer son talent au profit global de la société et en mesure de répondre aux enjeux critiques pour la santé. Le Plan d'action stratégique des IRSC pour la formation présente les objectifs stratégiques suivants afin de créer ce contingent diversifié et dynamique de personnel hautement qualifié :

Défis au sein du secteur de la recherche en santé

Défis en matière de formation : Recherche en santé en pleine évolution

La recherche en santé est de plus en plus complexe, interdisciplinaire et mondialisée.

Les stagiaires doivent être à même de devenir : Chefs de file de demain en recherche

… qui peuvent mener de la recherche porteuse et interdisciplinaire dans un environnement de mondialisation et de technologies en rapide évolution.

Défis en matière de formation : Parcours professionnels changeants des étudiants des cycles supérieurs et des boursiers postdoctoraux

51 000 doctorants et 6 000 boursiers au Canada. La plupart (env. 85 %) n’occupent pas de poste menant à la permanence. Or, selon l’OCDE, on ne forme pas assez de doctorants.

Les stagiaires doivent être à même de devenir : Chefs de file des différents secteurs du savoir

… qui peuvent mettre leurs études et leur talent au service de l’innovation dans différents secteurs de l’économie canadienne du savoir.

Défis en matière de formation : Manque d’expertise dans des domaines critiques

Une plus grande capacité est nécessaire dans des domaines prioritaires de la recherche en santé et en systèmes de santé pour aider le Canada à être concurrentiel à l’échelle mondiale.

Les stagiaires doivent être à même de devenir : Experts dans des domaines critiques

… qui peuvent définir et combler les domaines prioritaires du Canada en matière de compétences spécialisées et repousser les frontières de la science.

Pour atteindre les objectifs stratégiques du plan, les IRSC ont défini des mesures précises, qui sont adoptées graduellement en collaboration avec la communauté.

Chefs de file de demain en recherche

Pour donner aux stagiaires les moyens de mener de la recherche en santé porteuse et multidisciplinaire dans un milieu de recherche en rapide évolution, les IRSC souhaitent :

Chefs de file des différents secteurs du savoir

Pour permettre aux stagiaires d'utiliser leurs études et leur talent de façon à stimuler l'innovation dans différents secteurs, les IRSC souhaitent :

Experts dans des domaines critiques

Pour permettre aux stagiaires d'acquérir des compétences spécialisées dans les domaines prioritaires indiqués dans leur plan stratégique quinquennal, les IRSC souhaitent :

Recherche nécessitant un grand volume de données
Soutenir des consortiums ayant la capacité de traiter un important volume de données dans différents domaines de recherche en vue de favoriser la maturité numérique de notre milieu de recherche.
Scientifiques professionnels de la santé
Soutenir des plateformes de formation pour les professionnels de la santé qui créent un réseau de professionnels engagés dans la recherche afin d'intégrer une expérience concrète aux innovations en santé.
Recherche avec ou par les Autochtones
Appuyer des démarches de renforcement des capacités de recherche axées sur la richesse de la culture en lien avec l'initiative Voies de l'équité en santé pour les Autochtones des IRSC et le Programme de réseaux de mentorat autochtone dans le but d'améliorer la santé et de favoriser le bien-être des peuples autochtones en collaboration avec le plan d'action des IRSC sur la recherche en santé autochtone.
Compétences entrepreneuriales
Collaborer au développement des compétences entrepreneuriales afin de renforcer l'environnement entrepreneurial du Canada et de faire avancer la recherche en santé dans la filière de l'innovation.
Recherche axée sur le patient
Continuer de faire équipe avec le système de santé afin de renforcer la capacité du Canada à intégrer les données issues de la recherche pour améliorer l'expérience et le sort des patients.
Date de modification :