Dre Kadia Petricca
Titulaire d’une bourse d’apprentissage en matière d’impact sur le système de santé – Profil

Nom :
Kadia Petricca
Organisme d’accueil partenaire :
Hôpital général de North York
Nom du superviseur à l’organisme d’accueil :
Dre Monika Kastner
Lieu (ville, province) :
Toronto (Ontario)
Établissement d’enseignement :
Université de Toronto
Nom du superviseur à l’établissement d’enseignement :
Dr Adalsteinn Brown
Durée de la bourse de recherche :
1 an
Titre de la bourse de recherche ou du programme de travail :
Application des connaissances

Biographie

Comment renforçons-nous la mise en oeuvre efficace de la politique et/ou des programmes? Quelles sont les stratégies les plus fructueuses lorsque nous cherchons à améliorer la pratique existante en nous appuyant sur des données probantes? Au cours de la dernière décennie, ce sont ces questions fondamentales qui ont motivé mes intérêts en recherche. Lorsque je faisais mon doctorat en recherche sur la politique et les services de santé à l’Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé de l’Université de Toronto, j’ai collaboré avec le ministère de la Santé de l’Éthiopie pour étudier les obstacles et les facilitateurs au niveau du système qui influaient sur la mise en œuvre d’une stratégie de planification de la santé à l’échelon des districts. Forte de cette connaissance, je suis devenue attachée de recherche à l’École de santé publique Bloomberg de l’Université Johns Hopkins, où nous avons collaboré avec le ministère de la Santé et du Bien-être social de la Tanzanie pour renforcer la mise en oeuvre d’une politique nationale pour les travailleurs en santé communautaire. Comme boursière ISS (Impact sur le système de santé) des IRSC, je suis enthousiaste à l’idée de travailler avec une équipe passionnée à l’Hôpital général de North York, qui est déterminée à transformer les données probantes issues de la recherche en outils durables qui amélioreront les soins aux patients.

Programme de travail de la bourse de recherche

Les personnes âgées représentent l’élément de la population canadienne qui croît le plus rapidement. Comme nombre de personnes vivent aujourd’hui plus longtemps que dans les générations antérieures, les chances sont plus grandes que beaucoup d’entre elles viennent à souffrir de plusieurs maladies chroniques. Depuis 2014, le laboratoire de recherche et d’innovation à l’Hôpital général de North York travaille pour optimiser l’application des données probantes qui proviennent de la recherche dans la mise au point de produits qui ont le potentiel d’améliorer les soins aux patients. Pendant la durée de ma bourse, je collaborerai avec des chercheurs, des groupes de patients et des ingénieurs pour vérifier la facilité d’utilisation de l’outil KeepWell, un outil d’autoprise en charge conçu pour aider les adultes âgés à prendre en charge leurs multiples morbidités. La plupart des outils qui ont été créés et appliqués à ce jour portent sur une maladie seulement (p. ex. diabète ou hypertension). Bien qu’un succès variable ait été observé, les outils du genre ne tiennent pas compte du fait que de nombreux adultes âgés doivent souvent composer avec de multiples affections chroniques comme la démence, l’insuffisance cardiaque, la dépression et le diabète. La mise à l’essai de l’outil KeepWell nous aidera donc à comprendre l’efficacité et la durabilité de stratégies de cybersanté qui visent à encourager l’autoprise en charge par les patients.

Date de modification :