Des données probantes pour les interventions de santé publique visant à réduire les inégalités sociales de santé

Dre Louise Potvin

Marie-France Raynault

Établissement

  • Direction de la santé publique de Montréal

Chercheuse principale désignée

  • Louise Potvin

Cochercheuse principale

  • Marie-France Raynault
  • Equipe du programme

    Cochercheurs

    • Lise Gauvin
    • Angèle Bilodeau

    Principal partenaire décideur

    • Richard Massé, Direction de la santé publique de Montréal

Objectif de recherche

L'objectif proposé ici est de réaliser un programme de recherche interventionnelle en collaboration avec la Direction de santé publique de Montréal (DSPM) qui a fait de la réduction des ISS un enjeu prioritaire. Plus précisément, l'équipe de recherche produirons des données probantes et animerons un espace de partage et d'utilisation de connaissances sur les effets et processus d'interventions de santé publique visant à réduire les ISS et fondées sur les 4 stratégies populationnelles de la Charte d'Ottawa de la promotion de la santé: développer des politiques publiques saines; renforcer l'action communautaire; créer des environnements favorables; et réorienter les services de santé.

Approche

Le programme de recherche comprend quatre volets inter reliés, chacun examinant une intervention de santé publique :

  • la politique établissant des garderies à contribution réduite;
  • l'initiative montréalaise de soutien au développement social local;
  • l'intervention d'aménagement urbain pour favoriser les transports actifs et sécuritaires;
  • l'intégration des interventions à base communautaire de la DSPM et d'autres acteurs régionaux.

Une combinaison de méthodes quantitatives et qualitatives sera utilisée, dont des études de cas ancrées dans des entités territoriales.

Le point sur le projet : comment les partenariats peuvent-ils aider à réduire les inégalités sociales de santé?

Les Dres Louise Potvin,  Marie-France Raynault, Lise Gauvin et Angèle Bilodeau, ainsi que toute l'équipe du Centre de recherche Léa-Roback (CLR), travaillent étroitement avec la Direction de santé publique de Montréal (DSPM) afin de réduire les inégalités sociales de santé sur le territoire de la ville.  

Le CLR est un partenaire important de la DSPM et il l'accompagne dans l'analyse du contexte montréalais et l'identification de pistes d'action pour améliorer la santé des Montréalais. Mentionnons notamment le travail de Dre Marie-France Raynault, coresponsable de la subvention programmatique et chercheuse au CLR, qui a dirigé l'élaboration du Rapport du directeur de santé publique 2011 – Les inégalités sociales de santé à Montréal : le chemin parcouru [ PDF (25.9 Mo) - lien externe ]. Ce rapport oriente encore aujourd'hui la DSPM dans son travail visant à réduire ces inégalités sociales. Dr. Raynault a aussi récemment assumé la direction scientifique du rapport sur le logement, Pour des logements salubres et abordables [ PDF (6.0 Mo) - lien externe ], donnant suite à une des principales recommandations du rapport du directeur de santé publique 2011 qui appelait une action concertée sur ce déterminant fondamental de la santé. L'équipe met aussi à contribution son leadership scientifique dans l'élaboration de mémoires et d'avis de santé publique pour Montréal.

Occupant une position privilégiée au sein de l'organisation, le CLR peut soutenir de manière efficace les différents secteurs de la DSPM, notamment celui de la prévention-promotion, de l'environnement urbain, des maladies infectieuses ou de la santé au travail, dans toutes les approches qu'ils ont développées pour s'attaquer aux problèmes liés aux inégalités sociales de santé. Voici quelques projets qui ont permis des échanges fructueux entre les professionnels de la santé publique  et les chercheurs :

  • production d'une monographie et tenue d'une enquête sur les impacts du logement sur la santé auprès de 1600 ménages montréalais qui sert de base à l'établissement de la programmation sur le logement;
  • examen de la littérature portant sur les obstacles à l'accès à des services de qualité pour les enfants défavorisés et l'élaboration de meilleures politiques pour les surmonter;
  • collaboration avec l'équipe d'évaluation et de surveillance de la DSPM pour établir les indicateurs des inégalités sociales de santé et production d'outils de transfert de connaissances (ex : Inégaux : Le film);
  • étude de longue durée sur les inégalités sociales de santé et les « maladies à déclaration obligatoire;
  • discussion avec les intervenants des conclusions de recherche afin de réorienter les programmes de première ligne pour remédier aux inégalités dans l'accès aux services;
  • recension des écrits, recherche qualitative sur les problèmes de santé des migrants précaires, et dernièrement un accent mis sur les agences de location de personnel qui les emploie (en collaboration avec Pr. Katherine Lippel, de l'Université d'Ottawa et Pr. Sylvie Gravel de l'UQAM);
  • suivi photographique du déploiement des projets Quartiers 21 qui sont menés conjointement par la Direction de santé publique de Montréal et la Ville de Montréal afin de transformer les environnements pour les rendre plus propices au transport actif et au développement durable;
  • analyse de l'action intersectorielle et de ses effets.

Le partenariat entre le CLR et la DSPM s'est traduit par des relations solides, du financement, des affectations conjointes, ainsi que des échanges entre chercheurs et praticiens, en plus de favoriser grandement l'application des résultats de recherche. Il contribue également à l'enrichissement de la culture de recherche au sein de la DSPM en orientant et en appuyant les priorités de recherche de l'organisme. De plus, en travaillant de près avec la Direction de santé publique, elle rejoint l'ensemble de ses partenaires de l'extérieur du système de santé qui sont, eux aussi, des acteurs incontournables dans la lutte aux inégalités sociales de santé.

Lien connexe

Publications sélectionnées

Date de modification :