Initiative de renforcement des capacités de la SRAP

En tant que partenaire de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) du Canada, les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) s’engagent à stimuler le renforcement des capacités de recherche axée sur le patient par l’introduction de l’Initiative de renforcement des capacités de la SRAP.

Comme expliqué dans le Cadre de renforcement des capacités de la SRAP, les capacités de recherche axée sur le patient constituent une préoccupation commune à tous les intervenants de la SRAP. On entend par capacités de recherche axée sur le patient que : 

  • les patients ont la capacité et le soutien nécessaires pour contribuer et participer concrètement à la recherche;
  • le milieu de la recherche en santé offre des emplois durables aux chercheurs et aux professionnels de la santé œuvrant dans la recherche axée sur le patient;
  • tous les intervenants en recherche axée sur le patient bénéficient d’une formation et d’un soutien adéquats, et tous les participants devraient bénéficier d’un accès équitable à une formation et à un soutien adéquats;
  • les patients, les chercheurs, les praticiens de la santé, les administrateurs et les responsables des politiques collaborent pour atteindre des objectifs communs;
  • des connaissances pertinentes et transformatrices sont produites et appliquées pour améliorer les résultats cliniques.

À cette fin, les entités financées par la SRAP (p. ex. unités de soutien, réseaux, Alliance pour des données probantes de la SRAP, chaires de mentorat en essais cliniques novateurs [ECN], titulaires d’une subvention pluriannuelle) offrent des environnements propices à l’accueil de stagiaires et de chercheurs, fournissent de la formation locale et/ou contextuelle et des bourses d’études, et font la promotion de la science de l’engagement des patients dans la recherche en santé. Ces activités s’adressent aux patients, aux stagiaires, aux chercheurs, aux professionnels de la santé et aux administrateurs du système de santé, qui ont chacun leurs propres objectifs et leurs propres besoins en matière d’apprentissage.

Il existe une occasion de plus en plus intéressante de tirer profit de ces travaux et de définir de manière plus systématique les cheminements de carrière pour les spécialistes de la recherche axée sur le patient et la création de possibilités pour les spécialistes de la mise en œuvre (décideurs qui appliquent les principes, les pratiques et les conclusions de la recherche axée sur le patient au contexte du système de santé canadien). Les efforts visant à saisir cette occasion ont abouti à l’Initiative de renforcement des capacités de la SRAP.

Objectifs

L’Initiative de renforcement des capacités de la SRAP devrait permettre d’augmenter les capacités de recherche axée sur le patient et de soutenir des cheminements professionnels viables dans ce domaine :

  1. en réunissant la communauté de chefs de file, de mentors, de conseillers et de stagiaires en recherche axée sur le patient pour créer et mettre en commun des approches de renforcement des capacités de recherche axée sur le patient;
  2. en positionnant les futurs chefs de file du milieu de la recherche axée sur le patient;
  3. en intégrant les principes, les pratiques et les conclusions de la recherche axée sur le patient au contexte du système de santé canadien;
  4. en intégrant, entre autres, des paradigmes autochtones et occidentaux de recherche axée sur le patient, de formation, de mentorat et de leadership afin d’enrichir les possibilités de formation et le perfectionnement professionnel d’une façon qui respecte les valeurs culturelles.

Possibilités de financement

L’Initiative de renforcement des capacités de la SRAP comporte deux éléments de financement :

  • une entité de formation nationale (EFN) servant d’organe central pour la formation et le mentorat systématique de chefs de file en recherche axée sur le patient;
  • des bourses de recherche axée sur le patient :
    • volet Transition à un rôle de chef de file : pour soutenir les stagiaires faisant la transition entre une bourse de recherche et une carrière de chercheur indépendant dans le domaine de la recherche axée sur le patient;
    • volet Système de santé : pour soutenir les spécialistes de la mise en œuvre (comme définis ci-dessus).
  1. Entité de formation nationale (la possibilité de financement a été lancée en septembre 2019)

    L’EFN permettra de centraliser la formation systématique de chefs de file de la recherche axée sur le patient et servira de moteur de développement d’une communauté dans le domaine du renforcement des capacités. Ce travail vise à délaisser les approches communes ou cloisonnées de la formation et à favoriser l’engagement d’intervenants et de membres de la communauté de tous les secteurs et de toutes les disciplines, les régions et les perspectives culturelles pertinents. Les principales fonctions comprennent :

    1. Servir d’organe central pour la formation et le mentorat systématiques en recherche axée sur le patient au Canada
      • Collaborer avec des groupes d’intervenants et des membres de la communauté (p. ex. entités financées par la SRAP et titulaires de subventions, patients, familles ou aidants naturels, gardiens du savoir, aînés, professionnels de la santé, associations de professionnels de la santé, universités, collèges et autres établissements d’enseignement) pour recenser les ressources de formation actuelles à l’échelle nationale et possiblement internationale, en matière de recherche axée sur le patient.
      • Cerner les lacunes dans les ressources de formation actuellement en place en recherche axée sur le patient et élaborer une stratégie nationale visant à prioriser et à corriger ces lacunes.
      • Accueillir, rendre accessibles ou offrir différentes ressources de formation en recherche axée sur le patient.
    2. Cultiver une communauté dans le domaine du renforcement des capacités de recherche axée sur le patient
      • Veiller à ce que le milieu élargi de la recherche axée sur le patient (qui comprend les patients, les chercheurs, les mentors, les stagiaires, les peuples et les communautés autochtones, les professionnels de la santé, les administrateurs du système de santé et les employeurs) :
        • ait un accès équitable aux ressources de formation en recherche axée sur le patient actuellement disponibles;
        • propose une compréhension des divers contextes sociaux, culturels et politiques qui la composent, et démontre l’acceptabilité et la pertinence d’activités de formation et de mentorat dans ces contextes;
        • prenne part à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une stratégie nationale visant à prioriser et à corriger les lacunes, assurant la prise en compte de diverses perspectives, y compris celles des groupes sous-représentés.
      • Servir de laboratoire d’idées qui génère et qui cherche des idées ainsi que des approches novatrices liées au renforcement des capacités de recherche axée sur le patient.
      • Regrouper les spécialistes de haut calibre de la recherche axée sur le patient et de la mise en œuvre dans un répertoire consultable par des employeurs dans des instituts de recherche et d’autres milieux de recherche axée sur le patient.
      • Tenir des réunions ou des ateliers nationaux.
    3. Soutenir les mentors et les stagiaires, y compris les titulaires d’une bourse de recherche axée sur le patient et les stagiaires d’autres entités financées par la SRAP
      • Faire équipe avec les titulaires d’une bourse de recherche axée sur le patient (volets Transition à un rôle de chef de file et Système de santé) afin :
        • d’élaborer et de mettre en œuvre leur plan de perfectionnement professionnel individuel, y compris le suivi des progrès et la mise à jour du plan, au besoin;
        • de créer ou de tirer profit des possibilités d’encadrement et de mentorat, notamment en les préparant aux négociations avec de futurs employeurs;
        • de développer des connaissances et des compétences clés en recherche axée sur le patient, au besoin (consultez la section « Information supplémentaire » ci-dessous).
      • Collaborer avec des entités financées par la SRAP afin de soutenir les stagiaires dans le cadre de leur programme à l’aide de certains ou de l’ensemble des mécanismes susmentionnés.
      • Offrir aux stagiaires et aux mentors l’accès à des possibilités et à des ressources de formation adaptées à leurs besoins d’apprentissage respectifs. La pertinence de ces possibilités et de ces ressources devrait être examinée avec soin pour assurer le respect des valeurs culturelles et appuyer le parcours de formation global et le milieu de formation de chacun.
    4. Établir des collaborations et des partenariats en matière de renforcement des capacités
      • Tirer parti des relations actuelles et favoriser l’établissement de nouveaux liens avec les intervenants et membres de la communauté concernés afin :
        • de mieux unir l’ensemble du milieu de la recherche axée sur le patient;
        • de mettre en commun les possibilités et les ressources de formation en recherche axée sur le patient;
        • d’accroître le nombre de spécialistes de haut calibre de la recherche axée sur le patient et de la mise en œuvre;
        • d’établir des partenariats durables.

        Intervenants concernés

        • patients et organisations de patients;
        • universités et établissements de formation;
        • associations nationales de professionnels de la santé;
        • organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé;
        • administrateurs du système de santé;
        • communautés, gardiens du savoir, aînés et organisations des Premières Nations, des Métis et des Inuits;
        • autres entités financées par les IRSC, dont les unités de soutien, les réseaux de la SRAP et l’Environnement réseau pour la recherche sur la santé des Autochtones (ERRSA), avec lesquelles des partenariats peuvent également être établis.
  2. Bourses de recherche axée sur le patient

    Les bourses suivantes permettront d’offrir des possibilités de formation aux personnes œuvrant en recherche axée sur le patient. Les boursiers auront l’occasion de collaborer avec l’EFN et les entités actuellement financées par la SRAP.

    • Volet Transition à un rôle de chef de file (la possibilité de financement a été lancée en juillet 2019)

      Ces bourses de six ans, divisées en deux phases, visent à aider des chercheurs-boursiers à faire rapidement la transition à une carrière de chercheur indépendant. Au cours de la phase 1, les boursiers recevront une allocation générale et une allocation de perfectionnement professionnel et de recherche. Au cours de la phase 2, ils recevront un soutien salarial et une allocation de recherche pour lancer leur carrière en recherche axée sur le patient.

    • Volet Système de santé (lancement de la possibilité de financement à l’hiver ou au printemps 2020)

      Ces bourses de deux ans visent à fournir des possibilités de formation pratique à des spécialistes de la mise en œuvre en vue d’intégrer la recherche axée sur le patient au contexte du système de santé canadien, lequel comprend entre autres les établissements de santé et les services de santé communautaires. Ces spécialistes peuvent inclure des analystes des politiques, des gestionnaires des soins infirmiers dans les hôpitaux, des gestionnaires de différents secteurs de l’administration du système de santé, etc. Ces bourses se veulent flexibles et adaptables aux besoins particuliers des personnes, des communautés et des établissements d’accueil.

Information supplémentaire – Connaissances et compétences essentielles en recherche axée sur le patient

Le Cadre de renforcement des capacités de la SRAP décrit les compétences de base communes à tous les intervenants en recherche axée sur le patient. En s’appuyant sur ces compétences, les boursiers développeront les connaissances et les compétences suivantes pendant la durée de leur bourse.

Compétences en recherche et en analyse :

  • Connaissance de la recherche axée sur le patient
  • Engagement des patients
  • Application des connaissances
  • Compréhension des systèmes de santé et du processus d’élaboration des politiques
  • Gestion de programmes de recherche (ressources humaines et matérielles)
  • Intégration du sexe comme variable biologique et du genre comme facteur socioculturel dans la recherche
  • Compréhension des paradigmes de recherche autochtones et des approches holistiques en matière de santé et de mieux-être
  • Connaissance de la recherche communautaire autochtone

Compétences professionnelles :

  • Leadership et mentorat
  • Gestion des risques
  • Gestion de projet
  • Recherche interdisciplinaire
  • Réseautage et collaboration
  • Négociation et établissement de partenariats
  • Gestion et mise en œuvre du changement
  • Gestion d’équipe
  • Communication (orale et écrite)
  • Planification de carrière

Pour en savoir plus, veuillez envoyer un message à spor-srap@cihr-irsc.gc.ca.

Date de modification :