Priorités de recherche stratégique de l'IV

2013-2018

Le plan stratégique 2013-2018 marque une nouvelle étape au cours de laquelle, l'Institut du vieillissement (IV) mettra clairement l'accent sur la santé et le bien-être des Canadiens âgés en s'appuyant sur les acquis du passé. Dans les années qui viennent, Les activités de l'Institut se centreront sur la recherche de solutions tangibles qui auront de véritables impacts pour la population vieillissante canadienne.

L'IV a établi les priorités de recherche suivantes pour la période 2013-2018 :

La trajectoire de vie comme déterminant d'un vieillissement actif et satisfaisant

Le vieillissement des personnes

L'Institut du vieillissement soutient et promeut des actions visant des approches préventives et des interventions en matière d'habitudes de vie qui s'avèrent nécessaires pour optimiser la santé et le bien-être tout au long de la vie. Ces actions ont notamment trait aux déterminants biologiques, psychologiques, sociaux et environnementaux de la santé, ainsi qu'au mieux-être axé sur la trajectoire de vieillissement des personnes. Le caractère intégré de l'approche est crucial afin de permettre de comprendre non seulement chacune de ces dimensions, mais aussi les influences réciproques de chacune d'elles.

Ajouter de la vie aux dernières années

Les conditions individuelles

Au cours du siècle dernier, les connaissances scientifiques ont non seulement permis d'augmenter le taux de survie à la naissance, mais aussi de prolonger l'espérance de vie. Toutefois, vivre plus longtemps ne garantit pas une vie satisfaisante à un âge avancé. Il est essentiel d'assurer également une qualité de vie ainsi qu'une capacité réelle à poursuivre un rôle actif dans la société. Aussi, le besoin se fait-il sentir d'élargir notre connaissance des facteurs et des conditions qui permettent non seulement de vivre vieux, mais de mieux vieillir. Ce faisant, il importe de tenir compte de la diversité sociale dans son ensemble, aussi bien que de la diversité des besoins des personnes âgées elles-mêmes.

Les conditions sociales et environnementales

La qualité de vie des personnes âgées s'améliore lorsqu'elles peuvent vivre à l'endroit de leur choix, répondant à leurs besoins. Plusieurs dimensions sont également importantes, dont les aspects physiques (p. ex. l'environnement bâti, l'environnement urbain/rural), le climat de travail des personnes âgées, ainsi que l'attitude sociétale à l'égard de ces personnes âgées (p. ex. abus, âgisme).

Des interventions adaptées à la complexité de l'état de santé des personnes âgées

La complexité de l'état de santé des personnes âgées

Les défis de santé des personnes âgées sont souvent multiples, majoritairement chroniques, en interaction entre eux et avec les processus mêmes du vieillissement. La recherche portant sur ces défis de santé doit adopter une approche intégrative tant en matière de recherche biomédicale fondamentale, qu'en ce qui concerne les mécanismes psychologiques et sociaux sous-jacents aux problèmes de santé des aînés tout en s'assurant de la conversion des connaissances ainsi acquises en mesures concrètes.

Les troubles cognitifs

Les maladies neurodégénératives qui entraînent des troubles cognitifs font partie des problèmes de santé les plus redoutés par celles et ceux qui avancent en âge. Les aspects biologiques, psychologiques et sociaux, de même que les interventions optimales, les soins et les services, ainsi que la continuité des soins, sont des dimensions particulièrement importantes. La génération de nouvelles connaissances et leur transformation en impacts réels doivent constituer le but des actions prises relativement à cet important défi de santé des personnes âgées.

La santé et le mieux-être des aidants

Le mieux-être de nombreux aînés souffrant de maladies chroniques, dont les troubles cognitifs, dépend des soignants qui les soutiennent. La santé et le bien-être de ces personnes sont donc d'une importance capitale. Qu'il s'agisse du personnel soignant (professionnels ou travailleurs de la santé) ou des proches (amis et membres de la famille), leur soutien est indispensable au bien-être des personnes âgées.

Des soins et des services de santé sous le signe de la continuité, de l'innovation et de l'efficience

Afin de répondre adéquatement aux besoins propres aux personnes âgées, il est essentiel d'être créatif afin de trouver des moyens efficaces de leur fournir les soins et les services voulus. Dans cette perspective, tous les efforts doivent tendre vers des solutions novatrices qui permettront :

  • de rendre accessibles des services de santé adaptés et efficients, y compris des soins de première ligne et des soins aigus, des soins de réadaptation et de longue durée, ainsi que des soins de fin de vie;
  • de modeler le système de santé en fonction des besoins des personnes âgées, de façon qu'il soit axé sur la prise en charge des maladies chroniques, selon les services disponibles dans leur communauté;
  • de soutenir les familles, les aidants, les professionnels et les responsables des politiques au regard des décisions à prendre en matière de traitements et des enjeux de fin de vie.

Un système de santé adapté aux besoins des personnes âgées doit avoir la capacité de soutenir ces personnes dans le lieu de vie de leur choix, doit pouvoir assurer une continuité des soins, et doit favoriser la participation de chacun à ses soins.

Des services de santé innovateurs, efficaces et efficients, et une véritable continuité des soins

Si les besoins en services de santé des personnes âgées doivent être rencontrés, il faut alors s'assurer de soins et services de santé efficient et innovants. Entres autres, il est nécessaire que les efforts soient déployés afin de :

  • Faire preuve de plus d'efficience dans les systèmes et les services de santé aux aînés, ainsi que dans les interventions thérapeutiques et préventives les ciblant. Il faut aussi avoir à disposition les outils technologiques les plus appropriés.
  • S'assurer d'un continuum de services, de la prévention jusqu'aux soins de santé, s'inscrivant dans une démarche intégrative et holistique.
  • De favoriser la participation des utilisateurs de connaissances.

Les enjeux de fin de vie

La notion de « soins palliatifs » revoit aux soins et à la prise en charge des patients pour qui la fin est proche. Elle vise également la réduction des souffrances pendant toute la durée de la maladie et, dans le cas de la famille, pendant la période de deuil. Cependant, la notion d'enjeux de fin de vie est un concept beaucoup plus large que la notion de « soins palliatifs ». Il est donc primordial de contribuer à de nouvelles connaissances pour :

  • L'établissement de meilleures approches (modèles et programmes) de soutien aux familles et aux soignants, qui prennent en compte les enjeux de fin de vie dans un contexte inclusif et propice aux décisions éclairées. Ces enjeux touchent aux différentes possibilités de traitements et de soins à donner, ainsi qu'aux aspects éthiques et juridiques des décisions à prendre.
  • L'établissement de mesures permettant de faire face aux défis dans les derniers stades de la trajectoire du vieillissement, mais également de s'y préparer tout au long de la vie.

Des conditions favorables à la santé et au mieux-être des personnes âgées

Il est important de s'assurer des conditions favorables afin que les programmes, les solutions et les modèles issus de la recherche aient un effet réel et durable sur la santé et le bien-être des personnes. L'Institut mènera ainsi des actions s'articulant autour de quatre domaines clés :

  • Favoriser la disponibilité d'un milieu de recherche disposant de la capacité de recherche requise afin de relever les défis et répondre aux besoins de la population vieillissante;
  • Recueillir des données probantes pour donner davantage de moyens aux intervenants afin de favoriser l'autonomisation en matière de santé pour les aînés et tout au long de la vie;
  • Recueillir des données probantes pour établir les meilleurs programmes de formation à l'intention des travailleurs et des professionnels de la santé;
  • Recueillir des données probantes pour guider tous les intervenants concernés afin d'élaborer les meilleures stratégies d'échange et d'application des connaissances tout au long du processus de vieillissement, en ciblant particulièrement les aînés.

2008-2013

Thèmes de recherche prioritaires (2008-2013)

Date de modification :