Réseaux de la SRAP

Les réseaux de la SRAP sont des réseaux nationaux de recherche concertée regroupant des chercheurs, des patients, des responsables des politiques, des centres de santé universitaires, des organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé et d'autres intervenants. Ils se concentrent sur certaines questions de santé désignées comme prioritaires dans nombre de provinces et territoires. Ils s'attaquent à des priorités de recherche proposées par les patients et accélèrent l'application des résultats de la recherche aux soins offerts aux patients et aux politiques de soins de santé.

Sept réseaux sont actuellement financés : cinq réseaux sur les maladies chroniques, un réseau sur la santé mentale des adolescents et un réseau sur les innovations en soins de santé intégrés et de première ligne.

Les maladies chroniques

Action diabète Canada

Chercheur principal désigné : Dr Gary Lewis
Établissement : Université de Toronto

Action diabète Canada a pour mission de transformer la santé des personnes aux prises avec le diabète et ses complications. Le réseau vise à faciliter la création de rapports utiles et importants entre les patients, les spécialistes et les fournisseurs de soins de santé de première ligne afin d'améliorer les soins et faire réaliser d'importantes économies au système de santé. Pour les personnes diabétiques et leurs soignants, le réseau offre un moyen de communiquer de façon respectueuse avec les chercheurs pour créer des études en collaboration et ainsi trouver des solutions aux problèmes de santé les plus importants pour les patients. Action diabète Canada comble le fossé sur le plan de l'application des connaissances afin d'atténuer la souffrance et de réduire les taux de morbidité et de mortalité. Pour ce faire, le réseau oriente la recherche biomédicale et clinique ainsi que la recherche sur la santé des populations et les services de santé de manière à ce qu'elles tiennent compte des aspects que les patients, leurs soignants et les fournisseurs de soins de santé jugent les plus urgents pour la prise en charge du diabète et la réduction des risques de complications.

Objectifs et domaines prioritaires

  • Aborder les questions que posent régulièrement les Canadiens atteints de diabète : « Quels sont les risques que je souffre de cécité, d'insuffisance rénale ou d'insuffisance cardiaque, ou que je doive subir une amputation des membres inférieurs? » et « Quelles sont les façons les plus efficaces d'atténuer ces risques? ».
  • Comprendre la précision des règles prédictives qui permettent de déterminer quels patients atteints de diabète de type 1 ou de type 2 présentent les risques les plus élevés d'apparition et de progression d'une rétinopathie (affection des yeux), d'une neuropathie (affection des nerfs), d'une néphropathie (affection des reins) ou d'une maladie cardiovasculaire.
  • Concevoir et mettre en application des outils de diagnostic conviviaux et adaptés aux besoins des patients et des fournisseurs de soins de santé pour établir le plus tôt possible les risques de complications.
  • Évaluer les nouvelles interventions basées sur la technologie et l'innovation biomédicale, notamment les changements aux habitudes de vie visant à prévenir l'apparition de lésions aux organes ou à en limiter l'importance, les médicaments nouveaux ou adaptés pour réduire les risques d'apparition et d'évolution de complications associées au diabète, ainsi que les nouveaux dispositifs automatisés de contrôle de la glycémie.

Site Web : Action diabète Canada

Apprendre, écouter, diriger : Can-SOLVE CKD cherche des solutions et innovations pour vaincre les maladies rénales chroniques

Chercheuse principale désignée : Dre Adeera Levin
Établissement : Université de la Colombie-Britannique

Can-SOLVE CKD est un partenariat entre des patients, des chercheurs, des responsables des politiques et des fournisseurs de soins de santé d'un bout à l'autre du pays visant à transformer les traitements et les soins offerts aux quatre millions de Canadiens atteints d'une maladie chronique du rein. Le réseau s'articule autour de la philosophie du « patient d'abord », qui guide les activités et la prise de décisions. Les 18 projets de recherche multidisciplinaires du réseau sont fondés sur les enjeux principaux déterminés par les patients au cours de trois ans de discussions. Les besoins et les points de vue uniques des patients, y compris des Autochtones, sont représentés au moyen de deux instances de gouvernance : un conseil des patients et un conseil de la recherche et de l'engagement des peuples autochtones.

Objectifs et domaines prioritaires

  • Identifier les maladies du rein plus tôt et soutenir les personnes qui présentent le plus grand risque d'avoir de mauvais résultats.
  • Définir les meilleurs traitements pour améliorer les résultats et la qualité de vie.
  • Définir des moyens optimaux d'offrir des soins axés sur le patient au XXIe siècle.

Site Web : Can-SOLVE CKD

Chronic Pain Network [réseau sur la douleur chronique]

Chercheur principal désigné : Dr Norman Buckley
Établissement : Université McMaster

Le réseau sur la douleur chronique est une collaboration nationale formée de patients, de chercheurs, d'éducateurs, de professionnels de la santé, de représentants de l'industrie et de conseillers stratégiques gouvernementaux. Il oriente les nouvelles recherches sur la douleur chronique, offre de la formation aux chercheurs et aux cliniciens, et applique les connaissances issues de la recherche aux politiques.
Les patients participent à titre de partenaires et collaborent avec des professionnels afin d'établir les priorités pour la santé des patients, les nouveaux traitements et l'efficacité du système de soins de santé du Canada. Le réseau représente un niveau de collaboration sans précédent entre les intervenants nationaux. Il soutient, coordonne et synchronise d'importants projets de recherche novateurs et porteurs dans le but d'éliminer les obstacles à la prise en charge de la douleur chronique.

Objectifs et domaines prioritaires

  • Faire participer les patients à l'établissement des objectifs hautement prioritaires afin de guider les activités de recherche.
  • Améliorer notre compréhension des facteurs (génétiques, biologiques, psychologiques et sociaux) qui influent sur les effets des divers traitements contre la douleur chronique.
  • Mieux soutenir les patients souffrant de douleur chronique en ce qui touche la prise en charge de soi, et améliorer la prise de décisions selon le modèle de soins partagés.
  • Découvrir et confirmer les caractéristiques biologiques et les caractéristiques du patient associées à l'apparition et à la perpétuation de la douleur chronique.

Site Web : Chronic Pain Network [réseau sur la douleur chronique] (en anglais seulement)

Inflammation, Microbiome, and Alimentation: Gastro-Intestinal and Neuropsychiatric Effects: the IMAGINE-SPOR Chronic Disease Network [effets gastro-intestinaux et neuropsychiatriques associés à l'inflammation, au microbiome et à l'alimentation : réseau IMAGINE de la SRAP sur les maladies chroniques]

Chercheur principal désigné : Dr Paul Moayyedi
Établissement : Université McMaster

Le réseau IMAGINE de la SRAP vise à mettre au point des traitements novateurs contre le syndrome du côlon irritable (SCI) et la maladie inflammatoire de l'intestin (MII). Le réseau, qui regroupe 75 chercheurs de 17 hôpitaux et universités au Canada, fait participer les patients à titre de partenaires. Ses efforts sont axés sur les priorités établies par les patients pour améliorer leur santé, trouver de nouveaux traitements et accroître l'efficacité du système de soins de santé pour les Canadiens. Le réseau IMAGINE étudie les rapports entre l'inflammation, le microbiome, l'alimentation et la santé mentale chez les patients atteints du SCI et de la MII.

Le réseau s'articule autour de l'hypothèse générale selon laquelle le SCI et la MII sont provoqués par une perturbation du microbiome intestinal et la réponse immunitaire de l'hôte. Soulignons que l'alimentation joue un rôle clé dans la modulation du microbiome intestinal, et les changements qui surviennent dans le microbiome intestinal peuvent être à l'origine des symptômes d'anxiété et de dépression associés aux troubles gastro-intestinaux. Par ailleurs, certains patients pourraient être prédisposés aux mécanismes responsables de ces changements. Ainsi, le réseau a pour objectif global de déterminer les mécanismes clés des rapports alimentation-microbiome-hôte et de mettre à l'essai de nouveaux traitements contre le SCI et la MII ainsi que les troubles psychiatriques connexes.

Objectifs et domaines prioritaires

  • Mettre au point des traitements novateurs (modification de l'alimentation, probiotiques, transplantations fécales ou antibiotiques) pour améliorer la qualité de vie et la santé mentale des patients atteints du SCI et de la MII.
  • Améliorer les résultats des traitements existants par l'analyse des rapports alimentation-microbiome-hôte.
  • Créer des stratégies pour optimiser les traitements actuels en vue de cibler les personnes qui bénéficieraient le plus des médicaments et d'identifier les personnes qui pourraient cesser de prendre des médicaments de façon sécuritaire et avantageuse sur les plans personnel et financier.

Site Web : Le réseau IMAGINE (en anglais seulement)

Le Réseau BRILLEnfant : Un meilleur avenir pour les enfants ayant des troubles du développement d'origine cérébrale et leur famille

Chercheuse principale désignée : Dre Annette Majnemer
Établissement : Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill

Situé à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill et codirigé par des chercheurs de l'Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique et de l'Hôpital pour enfants de Toronto (SickKids), le réseau BRILLEnfant est un réseau pancanadien novateur qui vise à améliorer la qualité de vie des enfants ayant des troubles du développement d'origine cérébrale et de leur famille. Au moyen d'approches axées sur la famille et l'enfant, le réseau crée de nouvelles interventions afin d'améliorer le développement de l'enfant, de favoriser la santé et d'offrir des services adaptés aux besoins.

Objectifs et domaines prioritaires

  • Créer des partenariats constructifs avec les patients, les parents et les responsables des politiques afin d'établir les priorités et de mettre au point des interventions et des services novateurs et opportuns ayant pour but d'améliorer la qualité de vie des enfants ayant des troubles du développement d'origine cérébrale et de leur famille.
  • Mettre en place une infrastructure pour faciliter l'apprentissage par la recherche, la formation et des activités d'application des connaissances.
  • Établir un programme de recherche axée sur le patient et orienter les efforts de mobilisation des connaissances par l'entremise d'une collaboration étroite avec des intervenants clés, tout en s'intéressant particulièrement à ceux dont les besoins de soins de santé sont plus importants en raison de facteurs sociodémographiques ou à ceux dont le point de vue est moins souvent entendu.

Site Web : Le Réseau BRILLEnfant

La santé mentale des adolescents – ACCESS Esprits ouverts

ACCESS Esprits ouverts transforme la façon d'aborder la santé mentale et le bien-être des adolescents et des jeunes. En mettant en relation les patients et les jeunes avec des chercheurs, des professionnels de la santé et des décideurs partout au Canada, le réseau vise à améliorer les soins offerts aux jeunes Canadiens aux prises avec une maladie mentale en appliquant les découvertes prometteuses issues de la recherche à la pratique et aux politiques. Sous la direction du Dr Ashok Malla de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas, le réseau repose sur la collaboration entre les IRSC et la Fondation Graham-Boeckh, qui fournissent chacun 12,5 millions de dollars pour un investissement total de 25 millions.

Site Web : ACCESS Esprits ouverts

Les innovations en soins de santé intégrés et de première ligne - ISSPLI

Le Réseau pancanadien de la SRAP sur les innovations en soins de santé intégrés et de première ligne est une initiative clé des IRSC s'inscrivant dans la Stratégie de recherche axée sur le patient et l'initiative phare Soins de santé communautaires de première ligne. Il regroupe divers réseaux mettant à profit les ressources régionales et nationales dans le domaine des soins de santé communautaires intégrés et de première ligne. Il favorise une nouvelle alliance entre la recherche, la pratique et les politiques pour créer, au pays, des systèmes d'apprentissage dynamiques et réceptifs qui permettent d'élaborer, d'évaluer et de porter à grande échelle de nouvelles approches pour la prestation de services intégrés horizontalement et verticalement au sein des secteurs des soins de santé et entre ces derniers (santé publique, soins à domicile et soins communautaires, soins de première, de deuxième et de troisième lignes), ainsi que dans des secteurs autres que le domaine de la santé (éducation, services sociaux, logement).

Page Web des IRSC : Réseau pancanadien de la SRAP sur les innovations en soins de santé de première ligne et intégrés

Date de modification :